Association NatureEscaut - Nature Urbanisée autour de l'Escaut Transfrontalier

Réunion en sous-préfecture

Quelques nouvelles du projet des VNF…


Le 9 mai dernier, les maires, l’association et les représentants du Parc Naturel Régional (PNR) ont été invités à rencontrer les Voies Navigables de France (VNF) et le Sous-Préfet (SP) à Valenciennes dans les locaux de la sous-préfecture.

Ils étaient nombreux en face de nous.

Le temps de parole a été plutôt inégal, ainsi que la présentation des arguments. Autant VNF ont pu faire une belle présentation PowerPoint, autant nous n’avons pas eu cette opportunité.
Nous avions préparé un document pour rappeler nos arguments qui n’ont pas été pris en compte par le Commissaire enquêteur.
Nous avons pu présenter quelques arguments mais pas tous et le SP nous a interdit de distribuer ce document que nous avions préparé. Nous l’avons fait malgré tout. Des questions ont été posées, mais les réponses nous ont parfois surpris.
Pendant cette rencontre, le SP a sorti une belle contre-vérité selon laquelle il n’y aurait pas de boues du canal de Condé-Pommereul, or c’est dans le dossier de l’enquête publique noir sur blanc.
Il ressort également que :

  • le PNR n’a pas été consulté sur le projet,
  • les documents mis dans le dossier par VNF, selon leurs dires, ne sont pas pertinents et pas valables,
  • le dossier n’indique pas que les boues polluées iront ailleurs, contrairement à ce qui a été dit en réunion. Cette question a été par ailleurs soigneusement évitée.
  • Bien que la CAPH ait démenti ce point par voie de presse, la fameuse phrase selon laquelle la Communauté d’Agglomération pourra déposer ce que bon lui semble sur le site se trouve toujours dans le dossier.
  • les VNF se sont emmêlé les pinceaux et se sont contredits pour ce qui concerne les contrôles qui seront menés.
  • les débouchés de revalorisation via le projet « Alluvio » n’ont pas été mis en évidence, parce que le projet n’est pas abouti. Nous, en tant qu’association, avons demandé la possibilité d’assister à une conférence sur Alluvio qui se tenait le 20 mai… Ils ont botté en touche.

Nos maires y sont finalement allés, et ont rencontré des personnes leur disant que même si le dossier n’était pas bien monté, il était mis en route depuis 4 ans et les deux autres sites ne rencontraient pas autant de résistance, cela se ferait malgré tout…

De notre côté, on va faire l’impossible.

Fermer le menu